Sélectionner une page
Spectroscopie Mössbauer

LCC

Activités

Le service de spectrométrie Mössbauer du LCC met à la disposition des chercheurs du laboratoire, les techniques nécessaires et les compétences humaines pour réaliser et interpréter les spectres Mössbauer de complexes de Fer.

Ce service est également ouvert aux universitaires et entreprises qui désirent caractériser leurs matériaux.

A quoi sert la spectroscopie Mössbauer ?

Au LCC, la spectrométrie Mössbauer permet de caractériser l’état du fer dans des matériaux très diverses tel que les oxydes de fer, couches minces, les nanoparticules, complexes de fer. C’est une technique très sensible, dotée d’une une excellente résolution. Elle constitue une technique nécessaire en complément de celles de la diffraction des rayons X, de la microscopie et des mesures magnétiques.

Elle est utilisée principalement en physique et chimie des solides (détermination et quantification de site FeII/feIII, transition de spin, transitions cristallines, transitions magnétiques, phénomènes de relaxation électronique et superparamagnétique), la métallurgie (identification de phases, défauts, phénomène de corrosion), la catalyse, la minéralogie et géologie, biophysique, archéologie, etc. De plus l’absorption résonnante rend compte quantitativement de la variété des sites cristallographiques occupés par l’atome Fer, voire de différentes phases cristallines présentes.

Membres du service

ITA responsable service

MEUNIER Jean-Francois

ITA responsable service

MEUNIER Jean-Francois

Email:jean-francois.meunier(at)lcc-toulouse.fr

Téléphone:+33 5 61 33 31 10

Équipements

 

Spectroscopie Mössbauer au LCC

  • Deux bancs de mesures équipés de sources radioactives de 57Co de 1GBq
  • Cryostat oxford 80K-300K
  • Cryostat Janis 4K-300K
  • Un four permettant la réalisation de spectres Mössbauer jusque 500K.
  • Logiciel de détermination des paramètres Mossbauer : Recoil

Exemples

Caractérisation d’un matériau à transition de spin en fonction de la température

Transition superparamagnétique de nanoparticules de fer

Fragments de poteries romaines

L’étude a été faite sur 100 mg d’échantillon préalablement broyé.
Le spectre met en évidence 2 oxydes de Fer – l’un d’eux présente un ordre magnétique.
Le but de cette analyse était d’avoir une « signature » de la poterie pour la comparer à des échantillons d’argile.

Fonctionnement et prestations

Pour les personnes ne connaissant pas la technique, contacter Jean-François Meunier, responsable du service pour prendre un RDV pour discuter de votre problématique afin de fixer ensemble les conditions expérimentales.

Un devis d’analyse et délai d’attente vous sera proposé.

Pour les initiés, remplir la feuille de demande (demande d’analyses Mossbauer) et me la transmettre par mail.

Au LCC, les spectres Mössbauer se font uniquement sur l’atome Fer. C’est une technique non destructive. Les échantillons doivent être des films minces, poudres et éventuellement des solutions gelées. Pour travailler dans de bonnes conditions, il est nécessaire d’avoir au minimum une centaine de mg de poudre ou des films minces de 20 mm de diamètre minimum. On peut travailler cependant sur des plus petites quantités ou plus petites surfaces. IL est possible de travailler sur des échantillons sensibles à l’air, à l’humidité ou à la lumière.

La durée d’une analyse varie de quelques heures à quelques jours.

Publications

Consulter les publications

FeII(pap-5NO2)2 and FeII(qsal-5NO2)2 Schiff-Base Spin-Crossover Complexes: A Rare Example with Photomagnetism and Room-Temperature Bistability
Iasco Olga, Rivière Eric, Guillot Régis, Buron-Le Cointe Marylise, Meunier Jean-François, Bousseksou Azzedine, Boillot Marie-Laure.
Inorganic Chemistry 2015, 54, 1791.

Organic control of dioctahedral and trioctahedral clay formation in an alkaline soil system in the pantanal Wetland of Nhecolândia, Brazil.“
Laurent Barbiero*, Gilles Berger, Jean-François Meunier, Ary T. Rezende-Filho, Elisângela R. Martins-Silva, Sonia Furian.
PloS One (2016),11(7), e0159972/1-e059972/23

New magnetic nanocomposites : polyurethane/ Fe3O4-synthetic talc
Leonardo M dos Santos, Rosane Ligabue, Angela Dumas, Christophe Le Roux, Pierre Micoud, Jean-François Meunier, François Martin,  Sandra Einloft.
European Polymer Journal (2015), 69, 38-49.

“ Waterborne polyurethane/Fe3O4-synthetic talc nanocomposites: synthesis, characterization and magnetic propertie“,
Leonardo M dos Santos1, Rosane Ligabue1,2, Angela Dumas3, Christophe Le Roux3, Pierre Micoud3, Jean-François Meunier4, François Martin3, Marta Corvo5, Pedro Almeida5, Sandra Einloft1,2.
Polymer Bulletin POBU-D-17-00141R2  (2017)

“A high-spin Fe(II)/low-spin Fe(III) redox couple featuring the hydro[tris(4-chloro-3,5-dimethyl-pyrazolyl)]borate ligand: Synthesis, spectroscopic and X-ray crystallographic characterization“,
Hamon, Paul; Mari, Alain; Meunier, Jean-Francois; Toupet, Loic; Cador, Olivier; Etienne, Michel; Hamon, Jean-Rene.
Inorganica Chimica Acta (2009), 362(12), 4389-4395.

Structural-Electronic Correlation in the First-Order Phase Transition of [FeH2L2-Me](ClO4)2 (H2L2-Me = Bis[((2-methylimidazol-4-yl)methylidene)-3-aminopropyl]ethylenediamine)”
By Brefuel, Nicolas; Imatomi, Shinya; Torigoe, Haruna; Hagiwara, Hiroaki; Shova, Sergiu; Meunier, Jean-Francois; Bonhommeau, Sebastien; Tuchagues, Jean-Pierre; Matsumoto, Naohide.
Inorganic Chemistry (2006), 45(20), 8126-8135.

Unexpected isotope effect on the spin transition of the coordination polymer Fe(C5H5N)2[Ni(CN)4] “,
Hosoya, Kazumasa; Kitazawa, Takafumi; Takahashi, Masashi; Takeda, Masuo; Meunier, Jean-Francois.
Physical Chemistry Chemical Physics (2003), 5(8), 1682-1688.

Adresse

Laboratoire de chimie de coordination du CNRS

205 route de Narbonne, BP 44099
31077 Toulouse cedex 4
France